Poser un bardage vertical

Sommaire

Le bardage vertical est réalisé de préférence pour des habitations dont la hauteur n’est pas très élevée (maison à un étage par exemple). Cette pose a tendance à allonger verticalement la façade.

La technique est la même que pour un bardage posé horizontalement. Les précautions sont également identiques, à savoir, la prise de niveau régulière pour que l’effet soit bien au rendez-vous.

Suivez les étapes suivantes pour bien poser votre bardage vertical.

1. Réalisez l'ossature et posez le pare-pluie

Avant de poser un bardage, il faut réaliser une ossature en bois ou en métal selon le bardage choisi et les instructions du constructeur.

Attention : la pose d'un bardage vertical suppose que votre ossature soit horizontale !

Les travaux préparatoires pour la pose d’un bardage vertical se résument surtout à la vérification du pare-pluie et au doublement des tasseaux de bois constituant l’ossature.

Utilisez les mêmes tasseaux de bois que pour l’ossature :

  • Clouez ainsi des tasseaux identiques sur les tasseaux recouverts par le pare-pluie.
  • Ces tasseaux seront généralement cloués (si vous avez un cloueur électrique, il est évidemment le bienvenu étant donné la quantité de clous à taper).

2. Fixez la baguette de départ

Le secret d’une bonne pose réside dans la pose de la baguette de départ. Ne tolérez aucun écart !

  • Placez la baguette de départ perpendiculairement à l’ossature.
  • Clouez ou vissez la baguette de départ et vérifiez sa verticalité :
    • Une astuce consiste à ne pas taper jusqu’au bout les clous afin de pouvoir modifier légèrement son inclinaison.
    • Une fois le niveau vérifié, tapez un à un les clous. De cette manière, la baguette est placée correctement.

3. Posez la première lame de bardage

  • Mesurez la longueur de la première lame du bardage et reportez-la sur une lame.
  • Coupez la lame avec une scie adaptée au matériau et limez avec une lime fine la partie coupée.
  • Enfilez la première lame dans le profilé de départ.
  • Maintenez-le fermement.
  • Clouez la première lame.

4. Posez les lames suivantes

Répétez la même opération qu'à l'étape 3 :

  • prise de mesure ;
  • sciage ;
  • limage et clouage.

Jusqu’au bout de la façade. Si plusieurs lames sont nécessaires pour réaliser une longueur, la pose se fera comme du parquet flottant, c’est-à-dire en alternant le démarrage des lames.

Note : en ce qui concerne les tableaux de fenêtres, il est déconseillé d'y poser du bardage, pour des raisons d'infiltration de l'eau. Le bardage au niveau d'une fenêtre se termine à la maçonnerie (finition avec une baguette d'angle) pour les jambages et le haut de la fenêtre. Pour la partie en dessous de la fenêtre, le bardage doit s'arrêter bien avant le bout de l'appui afin que l'eau puisse s'évacuer.

5. Clouez les baguettes de finition

Une fois votre bardage mis en place, il reste à poser des baguettes de finition. Les baguettes ont un aspect esthétique, mais aussi fonctionnel, puisqu’elles rendent étanches les angles des façades et donnent plus de solidité aux angles formés désormais par le bardage.

  • Mesurez la longueur des angles.
  • Coupez les baguettes à l’aide d’une scie à métaux. Elle possède une lame à dents très fines, ce qui empêche les éclats.
  • Clouez les baguettes d’angle à l'ossature..

Attention : un appui de fenêtre est dans la majorité des cas équipé de ce que l’on appelle « la goutte d’eau » qui permet une bonne évacuation des eaux de pluie. Il est nécessaire que le bardage ou la baguette de finition ne viennent pas l’obturer.

Ces pros peuvent vous aider