Poser un bardage en bois

Sommaire

Le bardage en bois est un bardage à connotation naturelle, relativement facile à poser si on est soigneux et méthodique. Le bardage en bois se pose sur une ossature en bois, elle-même posée sur une façade saine. La pose du bardage se fait ensuite rangée par rangée en s'aidant d'un mètre laser.

Il est possible d'appliquer en finitions des lasures colorées, le ton est différent et permet de donner un éclat contemporain ou classique. Quoi qu’il en soit, le bois doit faire l’objet d’un traitement pour prolonger sa durée de vie.

Voici comment poser un bardage en bois sur votre façade.

Note : vous pouvez acheter du bois autoclave, c'est-à-dire déjà traité pour l'extérieur notamment contre les insectes et les champignons.

1. Préparez la façade et le matériel

Les travaux préparatoires sont importants et nombreux, car la superficie est généralement importante. C’est pourquoi, afin de faciliter certaines tâches, il faut établir un plan des côtés de l’habitation (des surfaces à couvrir). Ce plan devra être réalisé avec une échelle facile à lire.

Le bon mesurage

Avant même d’établir le plan des surfaces, un petit rappel quant à la manipulation du mètre. Tout le travail de réalisation dépendra de la prise de mesures. C’est pourquoi il est important de s’attarder à bien connaître les gestes :

  • Le mètre ruban doit toujours être parallèle à la longueur mesurée.
  • Positionnez le mètre le long de la longueur à mesurer en calant la première extrémité à l’aide du petit crochet du mètre et tirez le mètre vers vous jusqu’au deuxième point de mesure.

Fiche des matériaux à mettre en œuvre

C’est également un travail minutieux à faire avec attention. En menuiserie, cela s’appelle la fiche de débit. En ce qui vous concerne, il s’agit de la feuille regroupant toutes les quantités de matériaux qui seront mis en œuvre.

Listez absolument tous les matériaux et les quantités dont vous aurez besoin sans rien oublier.

Pour faciliter la rédaction de cette fiche, il est conseillé de procéder par étape, c’est-à-dire en réfléchissant à la manière dont vous allez fixer le bardage :

  • Quelle surface pour le pare-vapeur ?
  • Quelle longueur de chevrons ou lattes de bois ?
  • Quelle longueur de grillage anti-rongeur ?
  • Combien de clous, de vis…

Remise en état des façades

La remise en état de la façade peut paraître superflue parce que la façade sera « invisible » ou recouverte. Il n’en est rien, car une façade abîmée est une façade dont l’état va s’empirer d’année en année. Pour réparer une façade, utilisez obligatoirement des produits spécifiques pour l’extérieur. Seuls ces produits résisteront aux conditions climatiques (températures notamment).

Avant tout traitement, il est essentiel de vérifier le caractère évolutif d’une fissure. Si la fissure est évolutive (la taille de la fissure augmente dans le temps), vous devez savoir pourquoi. Il peut être dangereux de couvrir une fissure évolutive sans en connaître les causes.

Les fissures seront traitées à la résine ou au ciment gris de rebouchage. Il est conseillé de prendre en photos les fissures (petites ou importantes) afin de pouvoir les comparer si dans le futur la façade venait à travailler.

2. Réalisez l’ossature

La réalisation de l’ossature est une étape qui demande de l’attention. En effet, le bardage va rajouter une épaisseur non négligeable à la façade. Il est important de prendre en compte cette épaisseur pour tous les éléments affleurants qui viennent animer la façade. Il faudra laisser une lame d’air pour permettre à l’air de circuler librement sur toute la surface de la façade.

La pose de l’ossature correspond au montage des tasseaux de bois sur la façade. Les tasseaux seront vissés dans la façade à l’aide de chevilles crampon.

Ces chevilles présentent l’avantage d’être adaptés à tous les matériaux. Elles sont très résistantes.

Cette étape, ainsi que la pose d'une grille anti-rongeur, fait l’objet d’une fiche pratique dédiée.

Une fois l'ossature posée, il faut protéger la façades des intempéries avec un pare pluie. L’installation du pare-pluie est une étape essentielle qui fait l’objet d’une autre fiche pratique. Merci de vous y reporter.

3. Posez la première lame de bardage

La pose du bardage est une étape très simple si on se focalise sur la pose de la première rangée.

La première rangée devra être rigoureusement horizontale si on souhaite une pose horizontale. Pour cela, vous devrez utiliser un niveau laser ou un laser rotatif. Cet équipement, très pratique et très fiable tracera sur la façade un trait rouge qu’il suffira de suivre.

La technique de pose est la suivante :

  • Présentez la lame du bardage au niveau du trait du laser.
  • Vissez une extrémité de la lame.
  • Mettez la lame de niveau en bougeant l’autre extrémité.
  • Vissez la deuxième extrémité.
  • Vissez le milieu de la lame.
  • Vissez ensuite tous les 50 cm environ la lame (à chaque fois que la lame rencontrera un tasseau de l’ossature).

Attention : utilisez des vis « extérieures » qui ne rouillent pas. Même si les vis sont généralement recouvertes par la lame suivante, l’expérience montre que le bardage n’est jamais étanche à 100 % et qu’une petite infiltration d’eau pourra générer des traces de rouille sur le bardage, impactant alors énormément l’aspect visuel !

4. Posez les lames suivantes

Les lames du bardage seront posées à joints décalés, comme un parquet flottant.

  • Une fois la lame mise en place, n'oubliez pas de la clipser s'il s'agit de lames en clin (une partie de la lame 1 recouvre la lame 2).
  • En ce qui concerne les coupes, utilisez une scie à onglet manuelle ou électrique du moment que la lame est bien affûtée. Le moindre éclat dans le bois est préjudiciable sur le plan de l’esthétisme.

5. Posez les baguettes

Les finitions correspondent en premier aux baguettes d’angles aux coins des façades, mais également autour des appuis de fenêtres.

Attention : un appui de fenêtre est dans la majorité des cas équipé de ce que l’on appelle « la goutte d’eau » qui permet une bonne évacuation des eaux de pluie. Il est nécessaire que le bardage ou la baguette de finition ne viennent pas l’obturer.

Les baguettes d’angles n’étant pas équipées de surfaces recouvertes, elles devront être collées avec une colle résistant aux intempéries ou assemblées à l’aide d’un mastic-colle.

  • Mesurez précisément la longueur de l’angle à couvrir.
  • Reportez cette mesure sur la baguette d’angle.
  • Sciez la baguette d’angle à l’aide d’une scie à métaux ou d’une scie radiale.
  • Clouez la baguette ou utilisez un mastic-colle. Pour des raisons pratiques (car la baguette est longue donc difficilement positionnable) vous pouvez la clouer à l’aide de clou sans tête ou des clous à têtes « homme ».

6. Réalisez les finitions

Le bardage bois devra être traité par un produit adapté type lasure extérieure, teintée ou pas selon vos goûts.

Utilisez pinceaux et rouleaux à manche brun : ils sont spécialement conçus pour les traitements du bois.

Note : vous pouvez opter pour du bois traité autoclave qui ne nécessite pas de traitements ultérieurs.

Ces pros peuvent vous aider